Dossier de l'art n° 92
Les riches heures de la soierie lyonnaise

N° 92 - décembre 2002/ janvier 2003

9,00 €

Epuisé

ISSN : 1161-3122

-Lyon et la soierie, à travers les siècles -Le renouveau de la soierie lyonnaise au XVIIIe siècle -Un domaine méconnu : le vêtement liturgique au XIXe siècle -Le Consulat et l'Empire, un âge d'or inégalé -La Restauration et la Monarchie de Juillet -Au XIXe siècle : la suprématie lyonnaise -Soierie et mode : une nouvelle forme de luxe -Lexique technique

Sommaire

Lyon et la soierie à travers les siècles

La soierie lyonnaise au XVIIIe

Au XVIIIe siècle, les velours et les brocarts de style italien, les brochés de soies nuancées et les étoffes importées ou imitées de celles des Indes satisfaisaient aux désirs de somptuosité et de nouveauté qui animaient les cours européennes. À la Cour de Versailles, comme dans l'aristocratie et la bourgeoisie aisées, on appréciait, pour se meubler et se vêtir, ces tissus aux matières et aux décors, précieux et délicats, qui suscitaient l'admiration et l'envie.

Auteur : Marie Bouzard Par

Magazine : Dossier de l'art n° 92 Page : 14-31

Le vêtement liturgique à Lyon au XIXe
Le Consulat et l'Empire
La Restauration et la Monarchie de Juillet
La suprématie lyonnaise au XIXe
Soierie et mode : une nouvelle forme de luxe

Vous aimerez aussi

Reliure Dossier de l'Art

Reliure Dossier de l'Art

1 reliure - 19,00 €

19,00 €

Acheter