Dossier de l'Art n° 244
FÊTES ET SPECTACLES À LA COUR DE VERSAILLES

N° 244 - novembre 2016

9,50 €

ISSN : 1161-3122

Des bosquets et bassins propices aux installations éphémères à la somptueuse salle de l’Opéra royal en passant par les salons intimes de Trianon, le domaine de Versailles a été sous l’Ancien Régime le théâtre des divertissements de la cour autant qu’un outil au service du politique. Avant même la fin du pharaonique chantier, Louis XIV y donne des fêtes mêlant avec un faste et une ampleur inouïs chasses, jeux, festins, feux d’artifice et spectacles. L’administration des Menus-Plaisirs va œuvrer durant plus d’un siècle aux côtés des meilleurs artistes, danseurs, acteurs et musiciens du temps pour faire du domaine l’écrin d’un spectacle perpétuel.
La foisonnante exposition du château de Versailles, du 29 novembre au 17 mars, redonne vie à ces fêtes et spectacles ainsi qu’aux divertissements ordinaires.

Articles

L'exposition. Versailles, la fête retrouvée
Versailles, théâtre des plaisirs et du pouvoir
Chroniques versaillaises. 1664 : Les Plaisirs de l'île enchantée
L’administration des fêtes et divertissements royaux. Les Menus-Plaisirs
Chroniques versaillaises. 1668 : Le Grand Divertissement royal
LIEUX ET DÉCORS : Entre aménagements éphémères et salles prestigieuses
Lieux et décors au temps de Louis XIV
Monstres et machineries
Feux d’artifice et illuminations
Lieux et décors au Siècle des lumières
Chroniques versaillaises. 1674 : Les Divertissements de Versailles
LES SPECTACLES : Théâtre, musique et danse de l’apparat à l’entre-soi

Un siècle d'effervescence

Opéras grandioses, concerts d’appartement intimistes, contredanses et bals masqués extravagants : les spectacles ont rythmé la vie de la cour à Versailles. Féru de musique et danseur accompli, Louis XIV a, bien plus que ses successeurs, imposé sa marque dans ce domaine dont il fit un outil de rayonnement au service du politique. Dans son sillage, reines et maîtresses continuèrent à donner le ton, mais c’est à Paris que la création allait se déplacer.

Auteur : Sophie Marchand

Magazine : Dossier de l'Art n° 244 Page : 48-51

Date : 16/11/2016

De comédie en tragédie
La musique, un enchantement au quotidien
Danse, bals et mascarades
Chroniques versaillaises. 1745 : Le mariage du dauphin
DÉCOUVERTE
Patrimoine en perspective. Le Centre de musique baroque de Versailles
Une collection à la une. Les carrosses de Versailles synthèses des arts décoratifs
Contrepoint contemporain. Un pas de deux souverain au bosquet du Théâtre d’eau

Vous aimerez aussi

La chapelle royale de Versailles

La chapelle royale de Versailles

La chapelle royale est le monument le plus abouti de Versailles et le moins modifié par l’Histoire. Tout au long du chantier, un temps interrompu pour des raisons financières, le projet architectural connut une lente maturation et trouva sa forme définitive grâce à Hardouin-Mansart ; influencé par l’architecture ultramontaine, il s’inscrit néanmoins dans la grande tradition française des chapelles palatines, et apparaît aujourd’hui, ainsi qu’aux yeux des contemporains de Louis...

n°50 - Avril 2010

8,50 €

Découvrir
La galerie des Glaces, histoire et restauration.

La galerie des Glaces, histoire et restauration.

140,00 € 78,00 €

Découvrir
CHARLES LE BRUN, LE PEINTRE DU ROI-SOLEIL

CHARLES LE BRUN, LE PEINTRE DU ROI-SOLEIL

Pas moins de 235 œuvres – tableaux, dessins, maquettes et gravures – sont rassemblées au Louvre-Lens pour la première rétrospective dédiée à Charles Le Brun depuis cinquante ans. On attendait depuis longtemps l’occasion de s’approcher au plus près du grand peintre de Louis XIV, dont chacun connaît le décor de la galerie des Glaces, mais dont les éminentes qualités de peintre ont longtemps disparu derrière la gloire du Roi-Soleil.

n°240 - juin 2016

9,50 €

Découvrir
Versailles : l'archéologie du Grand Commun

Versailles : l'archéologie du Grand Commun

n°450 - Décembre 2007

6,00 €

Découvrir