Dossier de l'Art n° 220
CARPEAUX, UN SCULPTEUR POUR L'EMPIRE

N° 220 - juillet/août 2014

9,50 €

ISSN : 1161-3122

Voilà près de quarante ans qu’on n’avait pas rendu hommage en France à tout l’œuvre sculpté de Jean-Baptiste Carpeaux. Le musée d’Orsay, qui possède les grands modèles originaux de l’artiste, s’est associé au Metropolitan Museum de New York pour une exceptionnelle rétrospective.
Quatre-vingt-cinq sculptures, une soixantaine de dessins et une vingtaine de tableaux mettent en scène ce virtuose du Second Empire, dans un parcours déployé en partie dans la nef du musée : dans la pleine lumière du jour, les plus grands chefs-d’œuvre du sculpteur s’y révèlent aux côtés de dessins et d’esquisses modelées qui éclairent son puissant ­travail de création.

Vous aimerez aussi

Reliure Dossier de l'Art

Reliure Dossier de l'Art

1 reliure - 19,00 €

19,00 €

Acheter
Spectaculaire Second Empire

Spectaculaire Second Empire

L'exposition du musée d'Orsay à partir du 27 septembre. Régime décrié en son temps et honni après sa chute, le Second Empire fut longtemps marqué du sceau décadent et superficiel de la "fête impériale". Sur fond de bouleversements sociaux, cette époque de prospérité fut un temps de fastes et d'euphorie économique, d'ostentation et de célébrations multiples qu'il convient de réexaminer. C'est également une période de crise morale et esthétique, écartelée entre les cadres culturels...

n°243 - octobre 2016

9,50 €

Découvrir
Alexandre Cabanel

Alexandre Cabanel

En écho à l'exposition "Alexandre Cabanel, la tradition du beau", première rétrospective consacrée à l'artiste, se tenant actuellement au musée Fabre à Montpellier, ce numéro revient sur l'œuvre du peintre montpelliérain. Des grands décors profanes aux compositions religieuses, en passant par les portraits, un voyage au cœur de l'esthétique habile d'un des plus grands maîtres académiques du XIXe siècle.

n°176 - Juillet/Août 2010

9,00 €

Découvrir
FRÉDÉRIC BAZILLE. LA JEUNESSE DE L'IMPRESSIONNISME

FRÉDÉRIC BAZILLE. LA JEUNESSE DE L'IMPRESSIONNISME

L’exposition présentée au musée Fabre, puis au musée d’Orsay et enfin à Washington est la première rétrospective que les musées nationaux consacrent à Frédéric Bazille. C’est tout le paradoxe de l’artiste, devenu une figure de proue de l’impressionnisme, mais mort prématurément, absent des grandes expositions du mouvement et redécouvert à la faveur d’un poignée d’amateurs passionnés au fil du XXe siècle.

n°241 - juillet/août 2016

9,50 €

Découvrir