Dossier de l'Art n° 173
Købke et l'âge d'or danois

N° 173 - Avril 2010

9,00 €

ISSN : 1161-3122

On n’avait jusqu’alors jamais rendu hommage, hors du Danemark, à Christen Købke, l’une des figures les plus attachantes de ce qu’il est convenu d’appeler l’âge d’or danois. La National Gallery de Londres et celle d’Édimbourg célèbrent enfin ce « maître de la lumière » en réunissant une cinquantaine de ses oeuvres. L’élégante sensibilité de ses portraits, la modestie mêlée de noblesse de ses scènes de genre, et surtout la simplicité magistrale de ses paysages restituent l’essence de cet âge d’or, entre réalité et idéal. Elles dévoilent aussi le charme confondant d’une peinture, d’une grande finesse technique et esthétique et d’une admirable clairvoyance.

Articles

Christian Købke
Précurseurs du renouveau ?

Eckersberg et l’âge d’or danois

Eckersberg (1783-1853) est souvent considéré comme le père de l'âge d'or danois. Fortement marqué par les leçons de David à Paris puis par la lumière d'Italie, il jette les bases d'un renouvellement de l'Académie des beaux-arts et impose aux élèves le travail en plein air. Il laisse ainsi son empreinte sur toute une génération enthousiasmée par l'Italie comme lui, qui affirme peu à peu son indépendance et offre au paysage danois ses lettres de noblesse. Dahl, Jensen, Købke, Rørbye, Hansen, Petzholdt en sont les grands représentants.

Auteur : Kasper Monrad

Magazine : Dossier de l'Art n° 173 Page : 24-31

Date : 02/04/2010

Un romantisme national
Peindre une nouvelle réalité
Incursions dans l’impressionnisme
Le symbolisme dans l’âme
Libertés nouvelles
Parcours choisi dans le patrimoine danois

Vous aimerez aussi

Reliure Dossier de l'Art

Reliure Dossier de l'Art

1 reliure - 19,00 €

19,00 €

Acheter